Accueil » Planification » Plan maître

Plan maître

Le plan maître de l’IRASD énonce les objectifs qui orientent toutes les activités avec les moyens pour les atteindre. Chaque activité fait l’objet d’un plan détaillé de réalisation avec ses propres objectifs, sa portée, ses activités, ses moyens, son organisation et sa planification.

Pour atteindre ces objectifs et la réalisation des 3 activités, l’IRASD a sciemment choisi une approche la plus cartésienne possible en faisant preuve d’un maximum de neutralité et d’objectivité scientifique. En conséquence, la principale règle de travail consiste à observer, analyser et documenter les concepts en faisant abstraction au maximum de toute forme de prise de position de nature culturelle, idéologique ou partisane.

Objectifs :

  • Démontrer scientifiquement que des concepts-acteurs de l’environnement social et du système social interagissent avec la nature humaine pour induire des stratégies comportementales décisionnelles nuisibles à la pérennité de la civilisation et à l’espèce humaine.
  • Sensibiliser le public à la nécessité de comprendre l’environnement social et les interactions avec le comportement humain dans le but d’identifier les défauts de conception et architecturer un environnement social et un système social qui induise des comportements constructifs durables pour la pérennité de la civilisation, pour la conservation de l’environnement biophysique, pour l’évolution de l’environnement humain, pour l’équilibre de l’environnement social et pour la survie de l’espèce humaine et des autres espèces.

Activités :

  • La recherche documentaire basée sur les connaissances actuelles des divers domaines des sciences pures et sociales afin de constituer une description globale du système humain constitué de l’environnement biophysique, de l’environnement humain et de l’environnement social. Cette description globale sert d’appui pour identifier les concepts-acteurs constitutifs qui interagissent avec la nature humaine pour induire ses stratégies comportementales.
  • L’observation de comportements décisionnels politiques et industriels par le biais des médias et l’analyse de ces comportements sur la base des recherches documentaires servant à décrire le système humain dans le but d’identifier les concepts-acteurs qui interagissent avec la nature humaine pour induire ces stratégies comportementales.
  • L’architecture sociale consistant en une démarche de conception d’orientations structurantes de l’environnement et du système social favorisant des comportements humains bénéfiques pour le développement durable de la civilisation afin de supporter les individus de l’espèce humaine dans leur volonté de réaliser une modernisation réformatrice de l’environnement social dans le but d’assurer la pérennité de l’environnement biophysique, de stimuler l’évolution de l’environnement humain et d’assurer la survie de l’espèce humaine dans un contexte d’équilibre symbiotique entre les environnements du système humain.

Moyens :

  • Observer les interactions entre les acteurs et la nature humaine dans le contexte de l’environnement social par l’analyse médiatique des décisions politiques, économiques et industrielles.
  • Diffuser des analyses basées sur les observations.
  • Diffuser des dossiers thématiques sur les sujets du plan de recherche.
  • Constituer un collectif de recherche formé de spécialistes dans les divers domaines du plan de recherche.
  • Rédiger une publication destinée à une large diffusion aux citoyens pour partager l’approche d’analyse et la démarche d’architecture sociale afin de favoriser la modernisation réformatrice du système social.

4 commentaires

  1. […] Avec de telles pressions économiques, il ne faut surtout pas s’attendre à des décisions substantielles de réduction des GES de la part des gouvernements. Les solutions viendront de nous, les citoyens ordinaires. Pour y arriver, nous devons nous joindre à des groupes sociaux ou environnementaux qui ont «la nouvelle responsabilité» de former une coalition sociale internationale afin de travailler sur un vaste chantier de modernisation de la société. Les forums sociaux sont les outils de mobilisation, mais ils sont insuffisants sans travaux structurés sur des solutions. […]

    J’aime

  2. Polguer dit :

    Bonjour,
    Tout d’abord je tenais à féliciter ce travail énorme qui a été accompli et qui servira, comme pour moi, à appuyer des idées novatrices et des initiatives alternatives au système actuel.

    Je tenais juste à vous féliciter pour votre grosse pierre que vous ajoutez à l’édifice pour changer ce monde corrompu et aliéné par l’argent.

    Je n’ai pas encore tout lu mais si cela vous intéresse, j’ai lu un article il y a quelques temps déjà sur les actes ancrés dans notre ADN. Tout comme les animaux, nous sommes pourvus d’empathie et nous avons tendance à vouloir aider notre prochain. Dans toutes les catastrophes historiques, beaucoup de gens se mobilisent pour aider les victimes. De même, quand quelqu’un se fait mal, nous pouvons parfois presque ressentir cette douleur si nous la connaissons déjà et que nous avons une petite imagination.

    Notre empathie nous pousse donc à l’entraide et au partage alors que la société nous relègue au rang d’individus en compétition où il faut être prêt à « écraser » tout le monde. Une majorité des populations ressent un certain mal être dans le fait de faire partie d’un engrenage qui maltraite sa planète, les autres espèces vivantes ainsi que les hommes. La plupart des gens ressentent un malaise constant dans ce monde à la cruauté sans limite où certains meurent de faim pendant que d’autres se gavent. Nous avons tous conscience que ce monde va mal mais notre éducation et notre environnement nous ont privé de toute autre perspective tant l’argent est omniprésent. Même concrètement, on ne peut plus vivre simplement une vie en autonomie dans la nature. Chaque terrain a un propriétaire et un impôt à payer… Donc nous ne cherchons pas à sortir de ce système car nous voulons faire partie de la société (le besoin de se rapprocher de ses semblables et de les « singer »).

    J’en reviens à ce que vous avez déjà indiquer dans plusieurs de vos articles, études et analyses.
    L’homme ressent et exprime son empathie envers tout être vivant. Son éducation et son environnement détruisent petit à petit cette empathie (ou la réduise au silence par des: « je ne peux rien changer »)
    L’homme sent que le monde va mal. Il rejette ce système mais n’en connait pas d’alternative.
    La société actuelle a été conçu et modifiée un nombre incalculable de fois afin d' »emprisonner » à vie l’humanité dans un système économique prioritaire.
    Le pouvoir de l’argent dépasse tout entendement une fois que les masses ont été modelées pour ne croire qu’en cela. Ce pouvoir est partagé par des maitres de la manipulation qui ont déjà choisis l’avenir du monde au travers de leurs actes dont ils connaissaient les conséquences futures.
    Concrètement, il faudrait retrouver une autonomie totale en besoins vitaux avant de pouvoir sortir complètement du système. Quitter son confort et ses divertissements omniprésents.
    A petite échelle, un village ou une ville qui quitterait le système financier détruirait une partie de l’économie locale. A l’échelle d’un département, plusieurs entreprises seraient touchées et rejoindraient le mouvement.
    Et si, imaginons, nous arriverions à une autonomie nationale, le pays et ses banques trouveraient un moyen de destituer les terrains ou même de freiner le mouvement en parlant d’impôts ou d’impayés.

    Je cherche toujours des solutions mais je me heurte au même problème à chaque fois.
    Pour sortir de ce système économique, il faut détenir une bonne partie de cette économie et la mettre à terre…
    Si je peux aider, si vous avez des solutions ou même si je peux discuter avec certains d’entre vous.
    J’aimerai moi aussi apporter ma pierre à l’édifice et sortir de cette société cruelle et perverse.
    J’ai pensé à créer mon association « Water, Food & Human Warmth ». Pour informer le public et les aider à devenir autonome en nourriture, eau et retrouver un lien social en changeant leur point de vue compétitif d’individu en point de vue d’humanité unie et semblable.

    Merci d’avoir pris la peine de me lire.
    Julien, une petite goutte dans l’océan.

    J’aime

    • irasdssari dit :

      Nous vous invitons à prendre connaissance de notre planification. Notre démarche s’appuie sur des thèmes déjà documentés par les sciences humaines et naturelles.

      Nous allons intégrer les grands principes et théories pour expliquer les défauts de notre civilisation et identifier les pistes de solutions.

      D’autres consortiums universitaires ont commencé à faire le même genre de travail. La tâche est colossale et le temps pour la réaliser s’amenuise chaque jour.

      Nous avons donc besoin de collaborateurs pour documenter des dossiers concernant certains aspects de recherche.

      Si la tâche vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter.

      Merci!

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :