Accueil » Non classé » Ras le bol du système? Quoi faire et comment…

Ras le bol du système? Quoi faire et comment…

Nous observons une augmentation rapide du nombre de citoyens qui prennent conscience que rien ne va plus dans nos sociétés et que la situation empire parce que les actions politiques n’ont pas d’effets significatifs. Les changements climatiques et les impacts sur l’environnement et les ressources, dont la raréfaction mettent à risque la pérennité de la civilisation humaine. Au-delà de ce constat, il semble que notre système social pousse l’humanité à prendre de mauvaises décisions…

D’innombrables auteurs, spécialisés ou non, se sont avancés, de tous les temps, pour proposer des solutions. Certaines ont donné lieu à des orientations politiques qui ont survécu un temps avant de disparaître à cause de défauts conceptuels graves ou du manque d’intégration avec les autres volets du système social (économie, justice, éducation, culture, religions, etc.) qui sont tous également affublés de défauts conceptuels ayant des impacts sociaux.

M. Chouard, en France, fait l’exposé très clair de la prise de conscience d’une partie des problématiques politiques et propose une approche démocratique avec des moyens pour amener des changements par le biais d’une assemblée constituante. D’autres auteurs comme M. Roméo Bouchard, au Québec, font les mêmes constats et exposent des orientations similaires. Des projets d’assemblées constituantes commencent à naître en France et au Québec. Il faut être conscient que cette approche n’est qu’un moyen de transition et non une fin en soi, car le problème est beaucoup plus large et complexe. La démocratie citoyenne ne règlera pas tout, il faut trouver des solutions à l’économie capitaliste, à la surexploitation des ressources naturelles, à l’éducation, à la culture et au fanatisme religieux, entre autres…

Afin de délaisser toutes ces approches empiriques, l’IRASD propose une méthodologie d’analyse des problématiques qui permet d’architecturer notre système social sur des bases plus réalistes et durables.

La recherche de solutions ou de moyens doit maintenant passer par une approche méthodique plus holistique et requiert d’aborder la problématique du système humain avec une étude élargie des acteurs impliqués.

Même si les changements vont s’opérer depuis la base, c’est à dire du peuple et non des dirigeants, il est primordial que les actions permettent d’atteindre des objectifs en utilisant des moyens concrets et novateurs qui se répercuteront sur l’ensemble de la civilisation humaine, puisque nous sommes mondialisés…

À cet effet, bien peu de ce qui est proposé dans ces multiples solutions ne s’insère dans un plan global pour l’humanité en respectant les objectifs de la civilisation humaine qui n’ont jamais été énoncés ni adoptés!!!

C’est le point de départ de tout projet : quels sont les objectifs de l’humanité? Quels sont les jalons à respecter? Quelle approche méthodologique pouvons-nous appliquer à l’échelle citoyenne locale qui puisse autant s’appliquer à l’échelle mondiale afin d’assurer la reproduction, la diffusion et le succès de la démarche? Après tout, nous sommes tous humains…

À partir des réponses à ces questions, il sera possible, en tenant compte des acteurs qui interagissent, influencent et circonscrivent le système humain, d’architecturer un modèle de système social viable et durable qui répondra aux objectifs de la civilisation tout en respectant ceux des individus.

Mais avant de commencer, il est essentiel de savoir à quoi nous avons affaire dans le système humain, ce qui revient à dire, mieux se connaître comme espèce vivante, tenir compte de l’environnement humain, de l’environnement social, de l’environnement biophysique et des interactions qui guident actuellement nos choix vers de mauvaises directions.

Pourquoi le système social actuel prend toujours de mauvaises décisions? Trouver les réponses va nous permettre de ne pas reproduire les mêmes défauts conceptuels afin de les éviter. Mieux encore, comprendre les acteurs qui interagissent va nous permettre d’architecturer des solutions sociales qui vont favoriser le développement de certains bénéfices humains individuels mis au profit de la collectivité. Après tout, ne cherchons-nous pas à survivre et à nous développer comme espèce?

Nous avons identifié des objectifs principaux qui sont communs aux besoins essentiels de tous les individus :

  • survivre
  • se nourrir
  • se loger
  • se développer

Ces besoins sont portés par les objectifs individuels suivants :

  • atteindre un état satisfaisant de bonheur
  • s’épanouir individuellement et collectivement

C’est à partir de ces principes intrinsèques à la nature humaine que nos recherches en cours vont nous permettre d’identifier les mécanismes actuels du système humain afin d’analyser les problèmes du système social qui ne sont que des symptômes de défaillances de leur conception.

Cette démarche complexe et intégrante mène à une approche d’architecture sociale qui nous permettra de suggérer une méthodologie conceptuelle et des pistes de solutions pour l’humanité.

Un livre est en cours de rédaction. Le site diffusera des analyses de cas concrets de problèmes sociaux en utilisant les connaissances compilées pour l’approche d’architecture sociale. Le site diffusera également des dossiers thématiques correspondant aux aspects clefs qui sont des acteurs d’influence dans le système social qu’il faut contrôler dans le contexte d’une architecture durable qui répondra aux objectifs individuels, collectifs, et de la civilisation humaine.

Nous vivons une époque charnière dans un contexte mondialisé face à des problématiques que le système actuel ne peut affronter sans s’effondrer ni mettre à risque la survie de l’espèce humaine. Il est donc nécessaire de conscientiser le plus possible les citoyens et de développer en parallèle l’architecture sociale afin d’être en mesure avoir une approche méthodologique prête à mettre en application le jour où la majorité affirmera haut et fort « c’est assez »!

Car la question qui se pose après cette prise de conscience est « Que devons-nous faire pour corriger tout ça et comment y arriver? »

L’IRASD va donc tenter de répondre à la question suivante :

« Comment construire un futur meilleur pour l’humanité? »

Et nous souhaitons nous adjoindre de chercheurs d’origines diverses et de spécialités très variées pour y arriver.

Est-ce que l’aventure humaine vous intéresse?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment ce contenu :