Accueil » Non classé » L’action humaine : traité d’économie…

L’action humaine : traité d’économie…

Ce document de 2011, diffusé sur le site de l’Institut Coppet est ni plus ni moins qu’une petite bible de l’analyse de l’économie monétaire (http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Action_humaine,_trait%C3%A9_d%27%C3%A9conomie).

Son auteur, Ludwig von Mises (1881-1973), est un économiste autrichien devenu américain. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Ludwig_von_Mise). Mises est un auteur majeur de l’école autrichienne d’économie qui défend le capitalisme et le libéralisme classique.

Mises est alors convaincu que l’ignorance et les théories fausses sont la source de bien des malheurs que s’inflige l’humanité, que les pratiques monétaires inflationnistes des États, et les théories qui prétendent les justifier, conduisent à la catastrophe et que le socialisme, voire toutes les formes d’interventionnisme économique même atténuées, conduisent à la ruine de la civilisation. Il se donne alors pour tâche d’éradiquer toutes ces erreurs en exposant les phénomènes économiques dans leur globalité.

Son magnum opus, L’Action humaine est à la fois un ouvrage militant par sa défense passionnée d’une conception réaliste de la science économique et de la liberté individuelle, un ouvrage didactique qui s’adresse à tous et pas seulement aux économistes spécialisés, et néanmoins un ouvrage savant qui exige beaucoup du lecteur et pousse la réflexion jusqu’à ses lointaines conséquences.

Cet ouvrage monumental (près de mille pages) présente une conception originale de la discipline, avec des développements sur la plupart de ses problèmes fondamentaux. Il couvre une large gamme de sujets, depuis les fondations épistémologiques jusqu’aux problèmes éthiques, politiques et sociaux, en passant par une théorie de l’échange indirect, une théorie de la monnaie et du capital, une théorie du marché, une théorie des cycles économiques, et plus encore.

Plusieurs aspects couverts dans ce document recoupent la démarche d’architecture sociale de l’IRASD. Dont l’étape primordiale d’analyse des acteurs du système social et de leurs interactions avec la nature humaine, induisant des comportements nuisibles pour la pérennité de la civilisation et la survie de l’humanité.

Le système économique monétaire et son évolution capitaliste et néolibérale sont potentiellement la pire tare de l’humanité.

Un peu plus de 1000 pages qui valent leur pesant d’or afin de comprendre les problématiques considérables dans lesquelles la civilisation humaine s’est embourbée avec son système économique monétaire…

http://www.institutcoppet.org/wp-content/uploads/2011/01/Laction-humaine-Ludwig-von-Mises.pdf

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment ce contenu :