Accueil » Non classé » L’humain peut-il s’adapter à lui-même ? – Gilles Boeuf

L’humain peut-il s’adapter à lui-même ? – Gilles Boeuf


http://adrastia.org/humain-peut-il-s-adapter-a-lui-meme-gilles-boeuf/#comment-30

L’humain peut-il s’adapter à lui-même ? – Gilles Boeuf

Conférence d’honneur dans le cadre du Forum EDS 2013 : Développement durable et biodiversité : le rôle des universitaires.

Pour sa deuxième édition, le Forum EDS recevait un conférencier de prestige, M. Gilles Bœuf, biologiste, professeur à l’Université Pierre & Marie Curie (Paris 6/UPMC) et président du Muséum National d’Histoire Naturelle de France.

Gilles Bœuf vient d’être nommé pour faire partie du très important Groupe d’experts multidisciplinaires de l’IPBES (Plate-forme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques), équivalent du GIEC pour la biodiversité.

Sa conférence s’intitulait « L’Homme peut-il s’adapter à lui-même? »

L’espèce humaine va-t-elle pouvoir s’adapter aux changements qu’elle a elle-même suscités ? En a-t-elle encore les moyens physiologiques et biologiques ? Est-il encore temps? Sur quel secteur scientifique, économique ou social allons-nous pouvoir nous appuyer à l’avenir pour nous aider dans une phase où les changements du monde seront multiples?

Au-delà des idées reçues, les réflexions de Gilles Bœuf constituent des liens tissés entre les sciences de la nature, les sciences fondamentales, les sciences de l’homme et de la société. Car s’il est acquis que l’activité humaine est le principal moteur de l’évolution de la planète, il convient désormais trouver des moyens pour protéger l’espèce humaine contre ses propres agissements et modérer sa soif du « toujours plus » .

Le Forum EDS 2013, organisé en partenariat avec le Centre pour la science de la biodiversité du Québec, portait cette année sur les liens entre biodiversité et développement durable. Il se tenait le 7 et 8 mai dans le cadre du Congrès de l’ACFAS sur le campus de l’Université Laval.

Vidéo de la conférence : http://youtu.be/0J7DtdE52Rs

L’espèce humaine va-t-elle pouvoir s’adapter aux changements qu’elle a elle-même suscités ? en a-t-elle encore les moyens physiologiques et biologiques ? est-il encore temps ? sur quel secteur scientifique, économique ou social allons-nous pouvoir nous appuyer pour nous aider dans une phase où les changements seront multiples ?

L’homme a rendu le monde nettement plus vivable pour lui-même en y augmentant son espérance de vie, en facilitant ses accès au garde-manger, à la fontaine municipale, au médecin de famille, à la pompe à essence ou à… ses redoutables courriels. Ce faisant il a, d’un même geste, multiplié par cent sa facture énergétique comme sa production de carbone et de polluants, épuisé les ressources halieutiques, érodé les terres arables et, peut- être, mangé son pain blanc.

Tout n’est pas joué, mais il y a bien urgence ! Les régulations qui animent le monde sont de plus en plus contraintes et l’on sait désormais que l’accumulation des savoirs (d’internet notamment) ne donne pas pour autant la capacité d’agir ! mais si l’humain touche simultanément tous ses plafonds (physiologiques, environnementaux, économiques ou sociaux) cette situation ne sera pas supportable.

Loin de propos culpabilisants mais à partir de leurs travaux les plus récents, des scientifiques, des politiques et des philosophes de tout bord, tentent de cerner la réalité de nos paradoxes pour apporter de premières esquisses de réponses. au-delà des idées reçues, leurs textes constituent des liens tissés, entre les sciences de la nature, les sciences fondamentales, les sciences de l’homme et de la société, pour nous dresser un bilan aussi complet que possible de la situation. Car s’il est acquis que l’activité humaine est désormais le principal moteur de l’évolution, il convient de trouver les moyens de protéger notre espèce contre ses propres agissements et de modérer sa soif du « toujours plus ».

Cet ouvrage répond à cette quête. s’adressant à un large public scientifique, il attirera aussi l’attention des décideurs agissant en matière d’environnement et de gestion des ressources. et tout citoyen conscient des enjeux environnementaux, économiques et sociaux et des risques actuels trouvera là matière à renouveler ses réflexions.

Jean-François toussaint est professeur de physiologie à l’université paris descartes, directeur de l’institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie du sport (irmes) et président du groupe adaptation et prospective du haut Conseil de la santé publique.

Bernard swynghedauw est directeur de recherches émérite à l’inserm hôpital Lariboisière.

Gilles Boeuf est professeur à l’université pierre et marie Curie, président du muséum national d’histoire naturelle.

Tous trois ont invité les plus grandes personnalités scientifiques françaises à s’exprimer sur nos capacités et nos limites d’adaptation aux changements globaux présents et à venir. de leurs réflexions, leurs débats et leurs interrogations, cet ouvrage est issu.

Contributeurs
Jean-Claude Ameisen, Bernard Chevassus-au-Louis, Philippe Cury, Jacques Delors, Hervé Domenach, Jean-Pierre Dupuy, Albert Fert, Christian Frelin, Pierre-Henri Gouyon, Marion Guillou, Évelyne Heyer, Claudine Junien, Dominique Lestel, Hervé Le Treut, Guillaume Lecointre, Joël Ménard, Jean-François Minster, Michel Morange, Lionel Naccache, Daniel Nahon, Pascal Picq, Lluis Quintana-Murci, Sylvaine Turck-Chièze, Cédric Villani, Jacques Weber.

Advertisements

2 commentaires

  1. […] L’humain peut-il s’adapter à lui-même ? – Gilles Boeuf 2014-11-22 […]

    J’aime

  2. […] L’humain peut-il s’adapter à lui-même ? – Gilles Boeuf 2014-11-22 […]

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment ce contenu :