Accueil » Non classé » La philosophie comme outil est exclue de la démarche de recherche de l’IRASD

La philosophie comme outil est exclue de la démarche de recherche de l’IRASD

La philosophie, du grec ancien φιλοσοφία (composé de φιλεῖν, philein : « aimer » ; et de σοφία, sophia : « sagesse »), signifie littéralement : « l’amour de la sagesse ». La philosophie n’est pas une science regroupant un ensemble de connaissances.

La philosophie est une démarche réflexive sur des savoirs disponibles se présentant comme un questionnement, un débat d’idées et une interprétation du monde et de l’existence humaine. Elle peut se concevoir comme une activité d’analyse, de définition, de création ou de méditation sur des concepts existants dans le but d’une recherche de la vérité, d’une méditation sur le bien, le beau, le juste ou la quête du sens de la vie et du bonheur.

La philosophie s’appuie donc exclusivement sur des concepts de l’environnement humain intrinsèque à sa nature et largement influencé par sa culture, elle-même induite par les stratégies comportementales de l’évolution de l’espèce qui ont donné lieu à l’émergence de la pensée humaine.

La philosophie relève donc des stratégies comportementales liées à la nature humaine et n’existe pas comme externalité scientifique à l’extérieur de l’environnement humain. La philosophie est donc une stratégie comportementale et non une science.

En conséquence, la philosophie n’est d’aucune utilité pour décrire l’environnement humain, ni l’environnement social afin de cerner la nature des stratégies comportementales humaines.

Les recherches de l’IRASD visent d’abord à documenter le système humain avec les connaissances scientifiques les plus à jour possible dont l’humanité dispose. La psychologie sociale et la génétique comportementale seront d’une plus grande utilité que les dérives philosophiques incomplètes dont les prétentions d’exactitude sont plus que douteuses.

Il faut aller vers l’avenir et non vers le passé. En ce sens, ce n’est qu’avec les connaissances les plus récentes qu’on peut étudier le passé afin de planifier l’avenir.

L’architecture sociale s’appuie sur les connaissances scientifiques descriptives des faits inhérents aux environnements du système humain et des interactions entre les concepts-acteurs et les stratégies comportementales de la nature humaine.

L’architecture sociale tient compte des considérations philosophiques de l’espèce humaine et non comme outil dans l’approche de recherche.

Stéphane BrousseauDirecteur de recherche

B.Sc. Géologie
Analyste et architecte en technologies de l’information et des communications
Chercheur en architecture sociale durable

IRASD – Institut de recherche en architecture sociale durable
SSARI – Sustainable Social Architecture Research Institute

Démocratie – Économie – Législation – Justice – Médias – Éducation – Religions – Sciences

https://irasd.wordpress.com/
IRASD.SSARI
@IRASD_SSARI

Advertisements

2 commentaires

  1. […] La philosophie comme outil est exclue de la démarche de recherche de l’IRASD 2014-12-17 […]

    J’aime

  2. […] erreur de la philosophie qui a valu son exclusion de la démarche de l’IRASD (https://irasd.wordpress.com/2014/12/17/la-philosophie-est-exclue-de-la-demarche-de-recherche-de-lira&#8230😉 doit largement être compensée par l’observation des faits tangibles et la compréhension du […]

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment ce contenu :